Auteur Commentaire
mallox Contre toute attente, j'ai passé un bien bon moment devant ce film hier soir. Intervention futile de ma part car je n'ai pas grand chose à rajouter à la critique de The Omega Man. C'est noir, violent, efficace, pessimiste, bien rythmé, on ne s'ennuie pas. Deux petits bémols toutefois : 1) Une musique vraiment peu inspirée et comme on en faisant que trop à Hong-Kong à cette époque là. Alors, ça se veut peut-être lorgner du côté d'un Tangerine Dream période "Le solitaire" de Michael Mann, mais ça fait surtout musique de supérette avec solos de guitares inopportuns. C'est dommage que la zik ne soit pas mieux exploitée, le film aurait frôlé le chef-d'oeuvre ! 2) Quelques scènes débiles comme seuls les hongkongais savent en faire. Un chef de police (en l'occurrence le bad guy ou le bad cop selon) qui demande à ses acolytes s'il n'a pas pas pleuré à la mort de la femme qu'il a fait tuer alors qu'il est mis en joue à bout portant par le good guy et mari de la femme assassinée en début de film... et ses hommes de mains patibulaires qui font alors mine de pleurer pour montrer que ce qu'il dit est véridique. Comprendrai jamais ce genre de scènes que l'on trouve spécifiquement chez les hongkongais ! Mais sinon, c'est une vraie bonne surprise me concernant. Le film recèle de véritables petites scènes d'anthologie (la petite fille caché au plafond, la même petite fille euh... non je ne dis rien, la mère du flic qui se fait tirer dans l'oeil, Patricia Ha qui ne semble savoir viser que la tête et qui en explose un pacson 85 min durant, un Yuen Biao très crédible, des bains de sangs assez baroques sans être interminables pour une fois, des mains tranchées net...). Comme dit par Omega, c'est à voir !
Commentaire : lun. 20-09-10