Métal 1
Titre tome: La Bataille de Méridia
Genre: Science-fiction , Space-Opéra , BD européennes
Année: 2006
Pays d'origine: France / Etats-Unis
Editeur: Les Humanoïdes Associés
Scénario:
Jerrold E. Brown et Paul Alexander
Dessin:
Jason Butch Guice
Couleurs:
Dan Brown et Tatto
 

Dans un univers continuellement en guerre, les hommes ne se livrent plus directement bataille, les progrès technologiques leur permettent de projeter leurs esprits dans des armures de métal afin d'éviter d'endommager leurs corps.

L'empereur Elias gouverne cette galaxie de guerre et de trahison, seulement un nouvel ennemi extraterrestre fait son apparition et il semblerai que le seul moyen de résister serait d'unir les nobles, un projet difficile qui nécessitera un combat contre le puissant comte Ordis farouchement opposé à cette union.

Mais il semblerai qu'un plus grand danger se trouve au sein même de l'empire d'Elias...


Butch Guice est un dessinateur à suivre chez les humanos, après Olympus et Mandalay voici une troisième série au postulat fort intéressant qui lui laisse montrer l'étendue de son talent. Dans cette aventure il est accompagné de deux scénaristes, Jerrold E. Brown et Paul Alexander tout deux liés à l'univers de la vidéo et faisant leurs premiers pas dans la bande dessinée.

Ce trio américain a donc placé un univers féodal dans le futur, les combats se font à coup d'épées et de haches, les châteaux forts sont assiégés à grands renforts de catapultes, tout ceci a certes évolués mais mise à part le fait que les combattants ne meurent pas vraiment (seule leur armure est détruite) on se croient bien en plein Moyen Age, et ce ne sont pas les sombres histoires de complots et de prise de pouvoirs qui nous ferons changer d'avis... L'idée est intéressante et permet des affrontements dantesques, je pense notamment à l'imposante double page lors de l'assaut de Méridia.

Guice met plus en valeur son travail que dans le premier tome de Mandalay, même si une fois de plus les plans éloignés ne sont peut être pas assez soignés, les planches sont plus variés et prennent plus de place, par exemple la double page cité précédemment mais aussi lorsqu'Elias donne une leçon à son fils...

Ce premier tome s'étalent en fait sur deux semaines de la vie de l'Empereur Elias, 14 jours pour découvrir ce monde barbare, les intrigues de la cours, les forces en présences, 336 heures pour 56 pages efficaces prémisse de l'univers riche d'un space opéra.


Note : 8,5/10

 

gregore

 

A propos de cette bd :

 

- Site de l'éditeur : http://www.humano.com

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3816
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Doggybags 12 Doggybags 12
On a jamais été aussi proche de la fin de la franchise Doggybags, ce douzième et avant dernier volume a pour thème le Japon, un pays où les contes horrif...
Azimut 1 Azimut 1
Après avoir perdu quatre navires, une bonne partie des équipages qui allait avec et son peintre qui s'est jeté dans la mer suite à un chagrin d'amour, le ...
Rockabilly Zombie Apocalypse 1 Rockabilly Zombie Apocalypse 1
Une guerre sans précédent contre les zombies a engendré le chaos sur terre, réduisant cette dernière en un véritable champ de ruines.C’est dans ce mon...

Autres films Au hasard...