Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde
Genre: Anticipation , BD européennes , Science-fiction
Année: 2012
Pays d'origine: France
Editeur: Ankama
Scénario:
Bicargo
Dessin:
Bicargo
Couleurs:
Bicargo
 

Les hommes ont bien avancé leur conquête de l'espace et une partie de la population vit désormais dans des vaisseaux spatiaux, le Tore de Stanford est l'un d'entre eux, à son bord vit la jeune Deirdre qui rêve de découvrir la terre, berceau de l'humanité, mais aussi de rencontrer un terrien avec qui elle entretient une relation à distance depuis plusieurs années...
L'arrivée sur terre la met vite en face des réalités, obligé de payer une amende à la douane à cause des crêpes de sa grand mère, catalogué comme "objet organique non conforme à la charte antibactérienne", elle se retrouve avec peu de sous en poche dans un monde où elle ne connait rien et où chaque service a un prix ! Avant de pouvoir rejoindre son ami Karl, elle va devoir s'adapter au système et travailler afin de pouvoir payer le trajet pour finir son voyage...

Après avoir participé au tome 0 de Mutafukaz avec Run, Bicargo continue son aventure, mais cette fois-ci en solo, avec ce récit d'anticipation au titre à rallonge "Les pérégrinations de Deirdre ou... Pourquoi j'ai voulu détruire ce monde", au premier abord j'ai cru à un one-shot atypique au graphisme stylisé et proposant une aventure spatial référentiel à la bonne vieille SF (avec moult extraterrestres, vaisseaux spatiaux, etc...) comme on pouvait s'y attendre avec Ankama, j'avais en partie raison, mais ici point d'extraterrestres délirants mais une critique sociale pointant du doigt un système, suite logique à celui que l'on subit actuellement et loin des promesses d'un futur meilleur dont on peut nous rabattre les oreilles, ici l'individu n'a plus sa place dans les rouages d'une société où l'argent domine.
La jeune Deirdre, venant d'un Tore où le respect d'autrui est le maître mot, va se heurter à un monde sans pitié. Heureusement, elle fera tout de même quelques belles rencontres qui lui apporteront un peu de lumière dans ce monde bien terne. Bicargo nous tisse un morceau de vie dans cette société future, amène des réflexions, des interrogations et aborde des sujets de société difficile comme l'euthanasie, un récit tragique, intelligent et profond qui constitue une belle surprise.
Graphiquement chiadé, le trait entretient un esprit vintage retrofuturiste, le dessinateur exerce son art et teste des choses, on alterne des effets réussis et d'autres moins concluants mais l'ensemble conserve une homogénéité qui gomme les petites imperfections.
Bicargo débute fort avec cette première BD, une oeuvre atypique et surtout un auteur à découvrir au plus vite, on attend ses prochaines parutions avec impatience !

Note : 8/10

 

gregore

 

A propos de cette BD :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ankama-editions.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2105
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Goners Goners
Depuis des décennies, la famille Latimer flirte avec le monde du paranormal et essaye de faire échouer les plans des forces du mal. De nos jours, les époux...
King's game 1 King's game 1
Nobuaki Kanazawa reçoit en pleine nuit un étrange SMS, le prenant pour du spam, il ne fait guère attention à son contenu, mais le lendemain il se rend com...
Etoffe des légendes 1, L' Etoffe des légendes 1, L'
Brooklyn, 1944. Un enfant est kidnappé par le Croquemitaine et entraîné dans un royaume nommé L'Obscur. Les jouets du jeune garçon décident alors d'org...

Autres films Au hasard...