White trash
Genre: Gore
Année: 2016
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Ankama
Collection: Label 619
Scénario:
Gordon Rennie
Dessin:
Martin Emond
Couleurs:
Martin Emond
Sortie VO: 1992
 

Le King renégocie un pacte fait avec le démon, s'il gagne il double sa mise, s'il perd il livre son âme dans l'instant, l'objet du deal : le plus grand come-back de l'histoire, le King sur la scène du Caesars Palace à Las Vegas !
Le bus de Dean subit une attaque dévastatrice, seul survivant, il continue son voyage vers Los Angeles, cette fois-ci en stop, forcement la première voiture à passer sur cette route désertique est une cadillac rose conduit par le King.
Le duo va traverser les Etats-Unis et faire de joyeuses rencontres, les frères consanguins Dum-Dum, l'agent orange du FBI, les évangélistes menés par le révérend Ulysses Hellfire et une troupe de vétérans du Vietnam psychotiques...

Wouatch... c'est ce qui ressort à la fermeture de ce comic signé par l'écossais Gordon Rennie ("Judge Dredd", "Necronauts") et le néo-zélandais Martin Emond ("Lobo"), le label 619 d'Ankama a encore déniché une petite perle outrancière et percutante, les auteurs ont décidés de nous montrer ici le visage de l'Amérique crasseuse et toutes ses déviances sectaires et communautaristes suprématistes, personne n'est épargné, y compris le King, un anti-héros de la pire espèce, notamment raciste, homophobe et capitaliste, il a toutes les tares mais gagne toute de même un chouillat de capital sympathie quand il s'en prend aussi à la famille modèle américaine, n'hésitant pas à laisser des marques sanguinolentes de pneus de Cadillac lors d'un pique-nique dominical.
"White Trash", qui désigne la raclure américaine vu par la société bienséante, est aussi la rencontre entre une légende du rock'n'roll et un jeune hard-rockeur bercé par MTV, ce dernier finira d'ailleurs par capter l'essence même du propos de son aîné et absorber cette culture d'une autre époque.
Ce comic est également une véritable claque graphique, Martin Emond fait exploser tout son talent dans des planches d'une beauté anarchique nous amenant petit à petit dans un trip psychédélique souvent explosif, on en prend clairement plein les mirettes, faut en profiter car on aura plus le plaisir de voir ça, l'auteur ayant mis fin à ses jours en 2004.
Si vous voulez vous distraire en visitant les bas fonds des Etats-Unis et rencontrer sa pire engeance, jetez vous sur "White Trash" ! I'm on a highway to hell...

Note : 8/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ankama-editions.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1167
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Burning fields Burning fields
Dana Atkinson, une enquêtrice de l’armée renvoyée pour manquement à l’honneur, est rappelée au Moyen-Orient quand un groupe de techniciens américain...
Prince de la nuit 7, Le Prince de la nuit 7, Le
Epoque romaine, Kergan est l'un des deux fils d'un chef de guerre Dace, il est courageux, doué au combat et craint par ses ennemis contrairement à son demi-...
Descender 2 Descender 2
Kidnappés par des liquidateurs, Tim-21 et ses nouveaux compagnons sont livré au roi S'Nok de Gnish qui veut utiliser des méthodes assez violentes pour déc...

Autres films Au hasard...