Last hero Inuyashiki 3
Genre: Extraterrestres , Robots-Cyborgs , Super-héros , Science-fiction
Année: 2016
Pays d'origine: Japon
Editeur: Ki-oon
Scénario:
Hiroya Oku
Dessin:
Hiroya Oku
Traduction:
David le Quéré
 

Ichiro Inuyashiki doit affronter la dure réalité, il n'est pas le seul à posséder des pouvoirs extra-terrestres, il découvre avec horreur que le jeune Hiro Shishigami use également de sa force démentielle mais à des fins moins altruistes, en effet ce dernier, pour tromper son ennui, a massacré une famille entière !
Le super-héros retraité va également découvrir de nouvelles capacités, il est certes devenu une arme de combat redoutable, mais il peut aussi voler et surtout soigner efficacement de graves blessures, un don qui va le conforter dans son idée d'aider les minorités opprimées.
Un jeune couple sans histoire est dans le collimateur d'un leader yakuza, il veut posséder la jeune fille et n'hésitera pas à utiliser des méthodes extrêmement violentes, ce qui va l'amener à rencontrer le vieux Ichiro Inuyashiki.

Après un second tome nous présentant l’extrême opposé d'Ichiro, à savoir un jeune homme usant de ses pouvoirs à des fins purement destructrices, Hiroya Oku nous invite dans un autre univers, celui des clans de yakuzas, il nous présente deux jeunes personnes amoureuses, ayant pour seul souci les pressions sociales japonaises (trouver un bon parti pour se marier...), puis leur monde bascule, ceux qui ont le pouvoir et la richesse remarquent la jeune fille, ils ignorent totalement l'individualité des personnes d'une caste inférieure, ils prennent ce qu'ils veulent et tuent ceux qui les gênent, une situation qui interpellera notre super-héros grabataire et qui va l'amener à attaquer un repaire de yakuzas !
Hiroya Oku manque un peu de finesse dans ses propos mais continue dans son mélange de SF, de super-héros et de critique sociale de la société japonaise, on aurait apprécier qu'il affine un peu son propos et développe plus cette immersion dans une société de dominants où les classes sociales sont très marquées et où la pression pour gravir les échelons est terrible, néanmoins il nous présente différents regards et postures par rapport à ce système et c'est déjà pas mal...
Niveau visuel, on est moins frappé par les textures ratés des intérieurs, il y a une réelle amélioration sur ce point, de plus on remarque quelques superbes pleines pages, sortes d'arrêt sur image lors de combat.
L'auteur de "Gantz" continue de dérouler son récit, c'est assez brut, violent, parfois un peu trop simpliste, mais globalement assez distrayant et original.

Note : 7/10

 

gregore

 

A propos de ce manga :

 

- Site de l'éditeur : http://www.ki-oon.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1231
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lady Killer 1 Lady Killer 1
Josie Schuller est l'image même de la bonne mère de famille dans les années 1950, elle a deux enfants, un mari très occupé et une belle mère acariâtre....
Gyakushu Gyakushu
Avec ce triptyque, dont le dernier tome est sorti en mars 2012, Ankama et sa collection Hostile Holster nous convie à découvrir une histoire de vengeance or...
Bitch Planet 1 Bitch Planet 1
Dans un futur proche, le patriarcat a fortement progressé, de nouvelles lois sont venues renforcer les discriminations faites aux femmes, ne plus rentrer dan...

Autres films Au hasard...