Orphelins 3
Titre tome: Le revenant
Genre: Extraterrestres , Anticipation , Science-fiction
Année: 2016
Pays d'origine: Italie
Editeur: Glénat
Collection: Comics
Scénario:
Roberto Recchioni
Dessin:
Luca Maresca, Werther Dell'Edera
Couleurs:
Alessia Pastorello, Giovanna Niro
 

Le délais est écoulé, le Pistolero est considéré comme mort. Mais le combat continue, les ingénieurs terriens ont mis au point deux antennes capables de faire apparaître leurs ennemis invisibles, cette nouvelle invention et les orphelins sont les atouts essentiel pour la victoire !
Il semblerait qu'il reste désormais un grand espoir pour la survie de la race humaine, mais Raul, surnommé l'Hermite, n'arrive pas à s'imprégner de la bonne humeur générale, quelque chose le perturbe, des détails... des événements durant le combat qu'il ne comprends pas, il essaye de trouver des réponses auprès du Docteur Juric, mais cette dernière ne semble pas enclin à l'aider !
L'histoire revient également sur la formation des orphelins, leur entraînement se durcit, menant à la mort de plusieurs de leurs camarades, ils vont devoir se confronter désormais à des conditions réelles de combat et tuer des êtres humains condamnés à la peine capitale.

Nous arrivons donc à la moitié de la série des "Orphelins", après un second tome très avare au sujet de l'intrigue principale, cette suite commence à ouvrir quelques pistes qui permettent de relancer l'intérêt du lecteur. Dans les deux temporalités, un personnage oublié revient sur le devant de la scène avec son lot de terribles révélations, le récit guerrier jusqu'à présent plutôt basique, à savoir la mise en scène de la vengeance de la terre, se transforme ici en un scénario plus approfondi, rendant plus flou les frontières entre bien et mal... ce qui reste de l'État et du pouvoir militaire perd de sa grandeur, les motivations de ces derniers ne sont plus aussi claires qu'auparavant et le doute s'insinue au sein de leurs troupes d'élite...
Roberto Recchioni a pris son temps pour poser son intrigue, puis venir saboter ses propres fondations, nos certitudes vacillent et on est curieux de voir jusqu'où va aller cette histoire.
On reste dans le même univers graphique même si ce tome voit l'arrivée de nouveaux dessinateurs, Luca Maresca et Werther Dell'Edera se partagent cet album, le premier est très à l'aise et propose des planches toujours aussi efficace, le second peine un peu plus, son travail est inégal avec parfois un trait bien moins précis.
Le sursaut qu'on attendait pour relancer la machine, la suite s'annonce beaucoup plus débridée !

Note : 7,5/10

 

gregore

 

A propos de ce comic :

 

- Site de l'éditeur : http://www.glenatbd.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1156
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
7 milliards d'aiguilles 7 milliards d'aiguilles
Hikaru est une jeune lycéenne asociale passant son temps à écouter de la musique plutôt qu'à discuter ou s'amuser avec ses camarades de classe. Lors d'un...
Infinite loop 2, The Infinite loop 2, The
Teddy a découvert l'amour pour très vite le perdre. Elle qui n'a pas pu corriger une anomalie humaine malgré les ordres de sa hiérarchie, mais qui au cont...
Doggybags 5 Doggybags 5
Et de cinq ! Le rythme des sorties de Doggybags devient soutenu, d'autant plus qu'après "Doggybags présente : South central stories", voici qu'Ankama annonc...

Autres films Au hasard...