Terre aimée, terre maudite
Genre: Science-fiction
Année: 2008
Pays d'origine: France
Editeur: Normant édition
Auteur: Pierre-Marie Darsse
 

Un jeune cadre très prometteur, Cyril, est envoyé à la tête d'une importante filiale de sa société, une mission d'importance pour sa future carrière. Cette filiale se situe dans un pays où l'argent et le plaisir immédiat sont rois et où tous ceux qui n'arrivent pas à suivre le rythme sont bannis dans des des zones de non droit. En effet, il n'y a qu'une obligation : faire des bénéfices et s'enrichir. Une fois dans la cité, Cyril va découvrir la mystérieuse et sublime Flora, une ancienne prostituée devenue prophétesse et annonçant la disparition prochaine de cette nouvelle Babylone. Ce qui pourrait ne pas tarder à se produire, une mystérieuse "armée de l'ombre" semblant oeuvrer dans ce but.


On commence donc dans ce roman par une critique en règle du libéralisme, de cette société qui a fait de l'argent et du plaisir son unique moteur, plaisir qui semble se limiter principalement au sexe d'ailleurs. Et, pire bien entendu, ils n'ont aucune compassion pour ceux qui n'arrivent pas à suivre et qu'ils envoient donc en quarantaine où ils vivent dans la misère, victime de gardiens corrompus et de gangs organisés faisant régner la violence. Une jolie dénonciation d'un monde dominé par l'argent et le profit...

Mais vient ensuite l'histoire entre la jeune femme et le jeune cadre, et là impossible de ne pas penser à Pierre Bordage. Des récits ou des femmes magnifiques vont emmener des hommes à lutter contre le monde les entourant, on l'a déjà lu plus d'une fois chez ce dernier ("Les guerriers du silence", "Les derniers hommes", "Abzalon"...). Le couple de Terre aimée, terre maudite ressemble beaucoup trop à ceux des romans cités pour être vraiment original et convaincant. De plus, l'héroïne passe tellement son temps à exprimer qu'elle n'accomplit que la volonté de Dieu et qu'il faut l'écouter pour être sauvé que ça en devient lassant. Tout ça rajoute un coté religieux très agaçant à l'histoire.


L'auteur passe d'ailleurs une grande partie de son roman à décrire cette même héroïne, nous décrivant et nous redécrivant les courbes de Flora, jusqu'à l'épuisement. Le lecteur le moins attentif a pourtant compris dès le départ qu'elle est superbe et qu'elle charme sans difficulté tous les hommes croisant son chemin. Insistant tout aussi lourdement sur le coté mystique, Pierre-Marie Darsse rajoute à son récit l'histoire d'une cité antique ayant disparu à cause de sa cupidité et où Flora aurait été une princesse ayant tenté de prévenir son père du désastre imminent. Tout ça afin de bien montrer la stupidité du système.


Bref, "Terre aimée, terre maudite" n'est pas forcément convaincant à force de cumuler les stéréotypes et de trop faire la morale. Non pas que les valeurs de compassion et de solidarité soient mauvaises, bien au contraire. Mais à force de trop les rabâcher, elles finissent par devenir rébarbative et le livre en devient ennuyeux. Et c'est dommage car il y a quand même de bonnes idées dans ce roman.

 

Note : 2/10

 

Stegg

 

A propos de ce site :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-normant.com/

- Lire un extrait de ce roman

Vote:
 
3.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 3941
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Vampire malgré lui Vampire malgré lui
Les Editions du Petit Caveau, spécialisées dans le vampire, nous livre pour Noël leur nouveau bébé, Vampire Malgré Lui. L'anthologiste nous annonce dans l...
Mystère du Chêne brulé, Le Mystère du Chêne brulé, Le
Le calme semblait être revenu dans les bois des Monts-Noirs et le couvent de Sainte-Radegonde connaît un ère de paix sous la direction pleine de piété de...
Cornes Cornes
Un an après l'assassinat de Merrin, Ignatius se réveille avec une gueule de bois et des cornes. S'il croit d'abord à une hallucination, il se rend rapideme...

Autres films Au hasard...