Fear Agent 2
Titre tome: Ma Guerre
Genre: Extraterrestres , Robots-Cyborgs , Comics , Voyages dans le temps , Science-fiction , Space-Opéra
Année: 2008
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Akileos
Scénario:
Rick Remender
Dessin:
Jerome Opena
Couleurs:
Michelle Madsen
Traduction:
Thomas Olivri
 

Heath Huston est de retour mais en bien mauvaise posture. Il a réussi à remonter le temps et à se retrouver sur la planète où vivent les responsables de l'invasion de la terre. Une bonne occasion  pour lui d'empêcher ce qui s'est produit mais le voilà trahi par un de ses alliés et se noyant, mortellement blessé, incapable de sauver la Terre et surtout son fils. Mais il n'est pas au bout de ses surprises... Et le lecteur aussi par la même occasion !

 

 

Ce second tome est encore plus sombre que le précédent qui n'était pourtant déjà pas très gai. En effet, Heath Huston n'en a pas fini avec ses mésaventures et il faut dire que la chance n'est pas avec lui. A chaque fois qu'il croit s'en sortir et voir un peu d'espoir, c'est pour retomber immédiatement dans les ennuis, jusqu'au cou si possible. Du coup, on comprend mieux son cynisme à tout épreuve et son penchant pour la bouteille, on prend même pitié de cet anti-héros, pourtant pas sympathique au premier abord.
En tous cas, Fear Agent est une série violente et sombre, pour ne pas dire désespérée. Mais l'humour est tout de même présent avec quelques petites touches parsemée ici et là qui viennent détendre une atmosphère souvent tendue. En tous cas, l'histoire est passionnante et complexe, on sent qu'on a encore pas mal de choses à découvrir.
On notera un véritable sens du spectacle, les scènes d'action de grand ampleur avec destruction de ville à la clé et d'affrontement avec des aliens aussi hideux que belliqueux et dangereux étant assez nombreuses. On est ici dans un pur comic d'action. Mais on n'est pourtant pas pour autant à l'abri de paradoxes temporels farfelus et de d'explications scientifiques un peu trop légères. C'est là le véritable point faible de ce récit.     

Pour ce tome, Jerome Opeña remplace donc Tony Moore au dessin et on est pas forcément déçu par ce changement, le dessin de Jerome Opeña semblant plus fluide, plus léger et surtout plus dynamique que celui de son prédécesseur. On ne gagne cependant pas en qualité pour le découpage et le rythme du récit, même si les couvertures de Tony Moore restent superbes
Un très bon épisode donc, meilleur que le précédent même, qui montre que le scénariste semble avoir pas mal d 'idées en réserve pour faire vivre sa série et on a largement envie d'en savoir plus sur ce monde et cette aventure trépidante avec son look à l'ancienne ( Ah, l'apparence de leur vieux pistolets lasers !) qui donne à "Fear Agent" une partie de son originalité et de sa fraîcheur.

 

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce comics :

 

- Site de Rick Remender : http://www.rickremender.com/

- Site de l'éditeur : http://www.akileos.com/

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 3059
0
Écrire un commentaire pour cette bd Écrire un commentaire pour cette bd
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Planète des singes 2, La Planète des singes 2, La
Hommes et singes vivaient plus ou moins en harmonie. Mais le meurtre de l'archonte le "donneur de loi" et l'attentat suicide de la jeune silencieuse Chaika a ...
Black Paradox Black Paradox
Un nouveau manga du maître de l'horreur Junji Ito a qui l'on doit déjà les dérangeant Tomié et Spirale vient donc de paraître. Une occasion donc de repl...
Flywires Flywires
Les habitants de l'infini - une arche stellaire partie de la terre il y a plusieurs générations dans le but de trouver une nouvelle planète d'accueil - son...

Autres films Au hasard...