Manoir des Tortures, Le
Titre original: the unconfined
Genre: Horreur , Gore
Année: 1987
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Fleuve Noir
Collection: Gore
Auteur: R.L. Fanthorpe
Traducteur:
Laurence Lechaux
 

Bon, c'est vrai, il faut bien l'avouer, les romans de la collection Gore font rarement preuve de grandes qualités littéraires ou d'une originalité époustouflante dans les scénarios. Mais il se dégage d'eux un charme certain qui nous pousse dans leur lecture et qui nous fait oublier tous leurs petits défauts, un petit je ne sais quoi qui fait qu'on aime se faire peur et se divertir l'espace de quelques heures dans ces lectures faciles et plaisantes. On leur pardonne presque tout. Jusqu'à un certain point…

Car là, le point de non retour dans la médiocrité a pour moi été atteint en ce qui concerne cette collection. Le Manoir des Tortures est à ce jour le plus mauvais livre de la collection Gore qu'il m'ait été donné de lire ! Les personnages sont indigents et peu crédibles, le style laborieux, l'intrigue à hurler de rire (et non de peur, malheureusement) et l'auteur a cru bon de faire se dérouler son histoire dans Les Alpes françaises avec des personnages aux noms si évocateurs de Mme Voyageur, M. Sombre, M. Soirée et M. Trois (personnage qui possède trois yeux, comme de bien entendu). En plus, autant le dire tout de suite, ce n'est pas dans ce roman qu'il faut aller chercher les frissons. Car à part un meurtre ou deux et un crâne fendu, on se demande franchement ce que ce livre fait dans cette collection (et si j'étais mauvaise langue, je me demanderais même ce que fait ce livre dans n'importe quelle collection…)


Mais penchons-nous quand même un instant sur l'histoire : Marion est une jolie jeune femme poussée par une force inconnue à se rendre au Château Ténébreuse, un château perdu au cœur des Alpes et à la sombre réputation. Arrivée sur place, elle va faire la connaissance de Paul Janvier, un écrivain de renom, et découvrir avec lui leurs hôtes si peu hospitaliers et aux noms si exotiques ! Nos deux tourtereaux (et oui, le malheur ca rapproche) vont donc affronter ensemble de sinistres individus en voulant à leur âmes et des créatures toutes droits sortis de l'enfer. Et nous, nous allons les suivre, ennuyés de bout en bout à la fois par l'intrigue et par le style de cette histoire dont on se serait bien passé et qui ne suscite absolument aucun intérêt ni plaisir.


Voilà, je n'en dirais pas plus, cela ne sert à rien, je crois que vous aurez compris que ce roman ne vaut absolument pas la peine d'être lu, dans le pire des cas, on peut toujours l'acheter pour avoir la collection complète de la collection Gore. Je ne vois pas trop d'autres raisons, sinon, à posséder Le Manoir des Tortures (je cherche toujours le rapport entre le titre VF et le livre, d'ailleurs…). Croyez-moi, il y a plein d'autres ouvrages bien meilleurs dans la collection Gore, qui au moins vous donneront des sensations fortes !


Note : 2/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur: http://www.fleuvenoir.fr/

- Fiche de la collection "Gore"

Vote:
 
2.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 5161
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Contes d'Amy, Les Contes d'Amy, Les
Après "Marches Nocturnes" de Frank Ferric, "Le Destin des morts" de Jean Pierre Favard, "Fissures" de Jess Kaan, les "Contes Désenchantés" de David Bry ou ...
Mur de la nuit 1, Le - L'héritière de la nuit Mur de la nuit 1, Le - L'héritière de la nuit
  Qui a dit qu'on ne trouve plus que de la bit-lit en librairie? En tout cas pas chez Orbit qui fait l'effort de continuer à publier des sagas de fantasy, ge...
Manhattan Stories Manhattan Stories
Le genre qui marche le mieux en imaginaire en ce moment semble être le polar ! Si ce mauvais genre n'appartient pas à ceux de l'imaginaire, il est pourtant ...

Autres films Au hasard...